Découvrez l’avancement du GSM-Rail des différents pays européens pays par pays au survol de la carte.

France Espagne Royaume Uni Allemagne Italie Pays Bas Suéde Autriche

République tchèque

Suisse Danemark Belgique

Luxembourg Pologne

Source : UIC, RFF, GI, Commission Européenne.
Document non contractuel.
Création Moviken pour RFF, droits réservés.

Les projets en Europe

Ouverture des réseaux, interopérabilité et langage commun sont les objectifs du GSM-Rail, projet européen essentiel à la construction de l’Europe ferroviaire.

Cette technologie moderne équipe d’ores et déjà 17 pays européens, c’est le standard des télécommunications ferroviaires de demain qui est en cours de déploiement à travers l’Europe. 

Les réseaux ouverts

Le rail, transport durable

Le Grenelle de l’Environnement et les objectifs du sommet de Copenhague marquent une volonté forte d’évoluer vers des modes de déplacement responsables avec un impact écologique réduit.
Le transport ferroviaire est moderne, respectueux de l’environnement et durable, il répond idéalement aux besoins actuels.
Sa capacité à déplacer un nombre important de voyageurs et de grands volumes de marchandises lui permet de se positionner comme une alternative crédible aux autres moyens de transport notamment à la route.
Transférer une part importante du transit routier vers le ferroviaire est un des objectifs principaux avec à la clef moins de camions sur les routes pour les usagers et les collectivités.

Un contexte favorable, des opportunités à saisir

Dans un contexte politique favorable qui place le transport ferroviaire au cœur des politiques françaises et européennes, le rail a de nombreuses opportunités à saisir.
Le développement d’un réseau européen au trafic fluide, rapide et coordonné est essentiel pour répondre aux attentes des particuliers comme des professionnels.
Le nombre et la variété des systèmes de télécommunications ferroviaires qui équipaient les différents réseaux ferrés européens étaient un frein à ce développement, ils rendaient le passage d’un pays à un autre complexe.
Grâce au GSM-Rail, réseau uniformisé de télécommunication ferroviaire, c’est l’ensemble du rail européen qui gagne en compétitivité.

Des réseaux interopérables pour créer l’Europe ferroviaire

Le GSM-Rail est le projet phare de la création d’un réseau européen harmonisé, il supporte l’ensemble des applications nécessaires à la communication, la signalisation et la gestion du trafic ferroviaire à travers l’Europe.
De nombreux projets transfrontaliers essentiels sont en cours de réalisation afin de proposer les services nécessaires à un réseau performant :

  • Construction et amélioration des corridors : des autoroutes ferroviaires européennes au service du fret.
  • Création de Lignes à Grande Vitesse européennes : relier les réseaux à grande vitesse nationaux pour plus d’efficacité.

Le réseau ferroviaire de demain sera ouvert avec des échanges améliorés et simplifiés entre les pays européens

Une norme unique

EIRENE – MORANE – ERTMS : les étapes à l’aboutissement d’un réseau unifié

Dès 1993, date à laquelle le choix de la technologie GSM (Global System for mobile Communication – Système Global de communication Mobile) comme support futur des télécommunications ferroviaires est arrêté, l’Europe choisit de se doter d’un réseau uniformisé et interopérable.

L’UIC (Union Internationale des Chemins de fer), le Conseil Européen, les industriels du GSM et certains réseaux ferrés nationaux s’unissent autours de trois projets. Leurs objectifs : Associer les particularités et les besoins de chaque réseau ferré national aux contraintes imposées par la création d’un réseau de télécommunication unique.

Le projet EIRENE (European Integrated Railway Enhanced Radio Network – Réseau Amélioré de Radiocommunication Ferroviaire Intégré Européen), définit un standard normatif et technique imposé à tous les pays. C’est la base du futur des télécommunications des réseaux ferrés européens avec la garantie d’un système unique et harmonisé entre les pays.

Le projet MORANE (Mobile Radio for Ralways Network in Europe – Réseau de radiocommunication ferroviaire européen) est la première étape concrète de déploiement du réseau GSM-Rail en Europe. Trois pays, la France, l’Allemagne et l’Italie décident chacun d’équiper une ligne ferroviaire pilote avec le GSM-Rail. Ces prototypes permettent de démontrer la faisabilité du projet GSM-Rail en Europe, le système basé sur une norme commune s’adapte parfaitement aux caractéristiques propres de leurs réseaux ferrés respectifs. Le GSM-Rail convainc 32 pays européens qui décident de remplacer à terme leurs réseaux de télécommunication analogique par ce système numérique moderne.

L’ERTMS (European Railway Traffic Management System – Système européen de gestion du trafic ferroviaire) est l’étape finale de la création d’un réseau de communication unique. Il regroupe les composantes et applications qui seront déployées à l’échelle européenne :

  • Le GSM-Rail : Support radio des communications
  • L’ETCS (European Railway Traffic Management System) : Système unique de signalisation et de contrôle commande qui permet l’interopérabilité des réseaux et l’augmentation des capacités de circulation des réseaux ferrés.
  • ETML (European Trafic Management Layer) : Système de gestion du trafic ferré européen qui améliorera la gestion en temps réel des trains, la fluidité des réseaux, l’information des voyageurs et du personnel opérationnel.